Pédocriminalité dans l’école gabonaise: Le phénomène des placements ne concernerait pas seulement des jeunes femmes majeures, mais aussi de gamines de moins de 15 ans recrutées (chassées) directement dans les lycées.

Pédocriminalité dans les établissements scolaires du GabonNous vivons une époque très dangereuse! Tout part en vrille, les gens ne se contrôleur plus, ils n’ont plus le sens de la morales. Hier c’était les crimes rituels (qui ne sont pas encore finis), aujourd’hui, c’est l’extermination de l’innocence, la liberté sexuelle et la consommation des stupéfiants et la violence en milieu scolaire.

Des jeunes filles recrutées pour leur virginité

D’après des audios et messages circulant sur le réseau social Whatsapp, il existerait un réseau de pédophiles au Gabon, dont l’objectif des de dépuceler de jeunes filles de 6e généralement, en leur promettant de grosses sommes d’argent et le denier smartphone en vogue.

Les audios ci-dessous sont vraisemblablement un interrogatoire entre un agent ou un membre du corps professorale et trois élèves de Sainte Marie: les deux premiers ont faillis être recrutés et le troisième est l’agent recruteur.

Avec la multitude des annonces de placements, des personnes (hommes et femmes) organisant des rencontre prostitution d’autrui pour en tirer des revenus sur le réseau social Facebook, il ne serait pas étonnant de constaté que jeunes filles mises en prostitution sont certainement de tout âge, c’est à dire de 12 ans et plus.

Pédocriminalité au GabonS’il faut aussi vérifier, vous allez certainement vous rendre compte que les clients qui commandent ces petites filles sont encore et toujours des personnes influentes de la hautes bourgeoisie gabonaise. Ils savent que les gabonais souffrent et que les parents n’ont plus la vigilance et le contrôle qu’ils avaient autrefois sur leur progéniture.

Le silence des agneaux

Pourquoi les autorités ne lancent pas des enquêtes sur tous ces phénomènes d’abus d’ exploitation des enfants, de prostitution, qui gangrènent notre sociétés de jour en jour? Pourquoi ne mettent-ils pas fins à ces pratiques sur les réseaux sociaux et hors d’état de nuire toutes ses personnes qui s’adonnent à la prostitution virtuelle et au proxénétisme? Peut-être parce que, comme je le disais un peu plus haut, des hommes très influents sont certainement derrière tout ça. Sachez juste que la prostitution, le viol et le détournement de mineurs sont interdites dans toutes les lois du monde, le Gabon n’est donc pas en marge.

Un réveil parental s’impose plus que jamais !

On pourrait penser qu’à notre époque, à l’époque du tout numérique, il serait quasiment impossible de reprendre le contrôle sur nos enfants, tellement ils sont devenus, trompeurs, sournois, amoureux des gadgets et de l’argent, friands de sexe ! Les parents n’ont plus le contrôle, les enseignants sont débordés et ne peuvent pas assumer tout seul l’éducation  (savoir, savoir-faire et savoir-être) des jeunes gabonais. Il est temps que tout le monde joue son rôle, les parents, les enseignants et l’Etat! Nos enfants sont en danger ! Les prédateurs rodent, soyons vigilants !

 
0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

Nous ne sommes pas là pour l'instant, mais vous pouvez nous laisser un message, nous vous recontacterons dès que possible.

Sending

©2019 Bantoozone – Communauté | Conditions Générales | Mentions Légales | Édité par Xeta-Digital Corp.

Se connecter avec vos coordonnées

Forgot your details?