Paypal n’aime pas vraiment l’Afrique?

Paypal, Stripe, 2Checkout, etc n’aiment-t-ils pas l’Afrique? Sont-ils racistes?

Désolé de poser ces deux questions mais franchement, c’est tout comme. Paypal, Stripe,2checkout et tous les autres systèmes de paiement en ligne acceptent de prendre l’argent des africains pour enrichir leur système mais il ne veulent pas que l’africain devienne aussi riche que les autres.

Cela fait plus de 10 ans que j’utilise ces services, surtout Paypal pour les achats en ligne, cela fait plus de dix ans que j’essaie de faire du business convenablement en ligne, cela fait plus de 10 ans que je suis obligé d’utiliser un compte Business sur un autre pays et que celui-ci est restreint car n’étant pas résident de ce pays, et cela fait plus de 10 ans que Paypal me dit qu’il va m’avertir lorsque Paypal Business sera disponible dans mon pays.

Créer un compte Business sur Paypal, Stripe, 2checkout, etc serait-il une chose qui ne sera jamais possible pour les vendeurs africain?

Bien que n’importe qui puisse créer un compte PayPal personnel, les Africains n’ont aucun moyen de transférer cet argent sur un compte bancaire. PayPal a une liste des services qu’il fournit dans les pays à travers le monde ici .

Il semble qu’il n’y ait pas un seul pays d’Afrique sous l’en-tête “Envoyer. Recevoir. Retirer”. Au mieux, les résidents d’Afrique n’ont accès qu’à la fonction “envoyer”. Les Africains n’ont même pas accès à une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de certains pays de retirer des fonds sur une carte de débit. Sur certains site comme 2checkout, il est même impossible pour beaucoup de pays africain de créer un compte.Paypal, 2checkout, Stripe Afrique

Je ne sais pas pourquoi c’est le cas, mais au moins en Afrique du Sud, il semble que les autorités fiscales craignent de perdre leurs recettes fiscales . Vous pouvez lire plus de spéculations sur les raisons pour lesquelles c’est le cas sur le blog d’un investisseur internet africain .

L’absence de tout moyen efficace de faciliter le commerce électronique constitue de toute évidence une contrainte sérieuse pour le développement des marchés en ligne. Cependant, Mbalo pense que PayPal manque une opportunité:

Je pense que peut-être que Paypal ne reconnaît pas le potentiel et les opportunités disponibles en Afrique et il est temps que nous défendions cette cause … En raison de sa présence insuffisante dans l’arrière-pays africain, le fournisseur de commerce électronique perd de gros bénéfices qu’il pourrait réaliser en raison de la vigueur des marchés émergents en Afrique “.

J’avais déjà contacté Paypal à ce sujet, comme je l’ai mentionné plus haut. Leur réponse fut que Paypal ne pouvait pas encore se déployer en Afrique à cause d’un certain nombre de restrictions bancaires. Quoi, nos propres gouvernement africains refusent que leur propre jeunesse se lance dans l’entrepreneuriat? Ou c’est simplement que Paypal, Stripe et compagnie, n’ont pas trop confiance aux banques africaines?

Que faudrait-il pour que PayPal se développe sur les marchés africains?

J’ai lu sur le net que Paypal s’est finalement lancé sur le marché africain grâce un service qu’on appelle Xoom. Ce service  permet aux utilisateurs d’envoyer de l’argent à vos proches à l’étranger. Xoom vous offre les avantages suivants :

  • Envoyer de l’argent sur le compte bancaire d’un destinataire
  • Envoyer de l’argent à retirer ou en livraison à domicile
  • Payer des factures à l’étranger
  • Recharger un téléphone mobile prépayé

Grâce à des partenariats avec Ria Money Transfer et des banques africaines, Xoom permet aux gens d’envoyer de l’argent en ligne vers 150000 points de retrait en Afrique ou de transférer des fonds directement sur des comptes bancaires. Mais là encore, ce dernier n’est disponible qu’en Egypte, au Maroc, au Nigeria, au Nigeria, au Rwanda, Afrique du Sud et Ouganda.

Un gros maque de stratégie mondiale sur le transfert d’argent inter-africains

Aussi bien Paypal, Xoom, Stripe, 2checkout, et les autres, tous ne semblent pas avoir de stratégie pour le continent africain pour le moment, malgré le fait que près de 80 % des migrations africaines s’effectuent sur le continent et qu’à elle seule la région subsaharienne représente pour le secteur un marché estimé à 46 milliards de dollars.

En définitive, l’Afrique elle-même gagnerait à développer ses propres applications de paiement et transfert d’agent en ligne afin de faciliter l’essor du commerce électronique sur le continent, tout cela en partenariat avec les banques du continent. La monnaie mobile étant déjà bien avancée, il serait bien de le développer encore plus. Paypal n’est peut-être pas raciste, mais il rate une grosse opportunité sur le continent africain.

 

Une réflexion sur “Paypal n’aime pas vraiment l’Afrique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *