Jacques ATTALI aurait prédit la dépopulation depuis 1981

Jacques Attali, que beaucoup qualifient de grand intellectuel, visionnaire, et même prophète des temps moderne, qui avait séduit François Mitterrand dont il était le conseiller en 1981 et qui serait aussi aujourd’hui le parrain secret d’Emmanuel Macron, avait déjà émis une proposition radicale sur la dépopulation en 1980-1981.

Pourquoi j’écris au conditionnel ? Et bien parce que, comme il est de coutume depuis que les grandes puissances ont acquis les grands médias main stream, dès qu’une affirmation est publiée par ceux qu’ils appellent « les complotistes », ces médias s’empressent de publier ce qu’ils appellent des fact-cheking. On fait, on a l’impression que leur but principal n’est pas de vérifier les faits, mais de systématiquement contredire les faits !

C’est ainsi que si vous cherchez sur Google une vérification d’information sur une rumeur complotiste, vous ne serez pas surpris de voir en première pages des résultats de recherche, des titre commençant par « Non,…)

Jacques ATTALI

Aussi, vous constaterez que la date n’est pas claire : certains disent qu’il y a eu une première version du livre paru en 1980 et mentionnait les passages ci-dessous et que la version de 1981 aurait été rééditée pour retirer ces pages.

Quoi qu’il en soit, comme je le dis souvent, il n’y a jamais de fumée sans feu. Ce texte inonde la toile aussi bien sur les sites et blogs que sur Youtube et Viméo.

Ce qui Jacques Attali aurait déclaré dans un livre d’entretiens de Michel Salomon est ceci :

« A l’avenir, il s’agira de trouver un moyen de réduire la population. Nous commencerons par les vieux, car dès qu’il dépasse 60-65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. Ensuite les faibles puis les inutiles qui n’apportent rien à la société car il y en aura de plus en plus, et surtout enfin les plus stupides. Une euthanasie ciblant ces groupes ; l’euthanasie devra être un instrument essentiel de nos sociétés futures, dans tous les cas de figure. On ne pourra bien sûr pas exécuter les gens ou faire des camps. Nous nous en débarrasserons en leur faisant croire que c’est pour  leur bien.

« La population trop nombreuse, et pour la plupart inutile, c’est quelque chose d’économiquement trop coûteux. Sociétalement, il est également bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement. On ne pourra pas non plus faire passer des tests d’intelligence à des millions et des millions de gens, vous pensez bien !

« Nous trouverons quelque chose ou le provoquerons, une pandémie qui cible certaines personnes, une crise économique réelle ou pas, un virus qui touchera les vieux ou les gros, peu importe, les faibles y succomberont, les peureux et les stupides y croiront et demanderont à être traités. Nous aurons pris soin d’avoir prévu le traitement, un traitement qui sera la solution. La sélection des idiots se fera ainsi tout seule : ils iront d’eux-mêmes à l’abattoir ».

Extrait de » L’avenir de la vie  » 1981, coll. Les visages de l’avenir, éditions Seghers.

Quel rapport avec la pandémie actuelle?

Vous convenez que si tout cela est vrai, si Jacques Attali a bien dit cela, nous sommes en plein là-dedans, n’est-ce pas ? Si cela est vrai, cela prouve encore une fois que les théories du complot nous avertissent toujours, mais les peureux et les stupides, pour reprendre les termes de l’intellectuel, n’y croient jamais !

Pourquoi nous dévoilent-ils leur plan à l’avance ? Ben, c’est simplement pour prouver que vous êtes vraiment stupides et que quand il sera trop tard, vous ne direz pas que vous n’aviez pas été avertis !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *