13 grandes idées de business en Afrique Centrale

Quelles sont les idées de business les plus sûres en Afrique Centrale? Quelles sont les secteurs d’activité qui peuvent faire des jeunes de l’Afrique centrale, de grand businessmen? Voici 13 idées de business rentables à coût sûr pour les jeunes entrepreneurs africains.

Je vois déjà les lecteurs penser: “pourquoi cible-il uniquement les jeunes d’Afrique centrale?”

Alors, il faut savoir une chose, et je sais que vous conviendrez avec moi que la motivation et l’esprit entrepreneuriale n’est pas la même chez les anglophones et chez francophones. Autre détail c’est qu’elle n’est pas non plus la même en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest.  Lorsqu’en Afrique de l’Ouest, et particulièrement chez les anglophone on cultive l’esprit entrepreneurial dès le bas age, couplé par une scolarisation plus ou moins importante selon les pays – en Afrique Centrale, chez les francophones, on met plus l’accès sur la scolarisation uniquement.

Pour le cas de figure, lorsque le jeune nigérian travaille le soir et va à l’université la journée, le jeune gabonais apprend le français la journée et révise sa géographie et histoire la nuit.

La réalité d’un entrepreneur en Afrique et au Gabon en particulier

Sur un continent où tout les systèmes de gestion sont politisés, il est souvent difficile de voir émerger des jeunes entrepreneurs indépendants. Au Gabon par exemple, les activités sont quasiment identitaires. En effet, on a l’impression que certains secteurs d’activité sont exclusivement réservées pour une certaine classe sociale, une certaines communauté, et strictement interdites pour d’autres.

  • Les politiciens gèrent la politique et l’entrepreneuriat de haut vol. Il investissent dans les grandes société et créer des entreprises avec l’agent du contribuable. L’immobilier est généralement leur secteur de prédilection. Des building poussent ça et là et les mêmes familles en profitent, aussi bien en politique en Affaire.
  • Les expatriés blancs (français, libanais, mauritaniens…) , généralement avec le soutien des politiques gèrent les grandes surfaces de distributions et aussi de gros projets immobiliers.
  • Les expatriés noirs (burkinabés, sénégalais, ivoiriens, maliens, camerounais, ghanéens, nigérians…) gèrent le secteur du transport, de la restauration rapide, de la main d’oeuvre bon marché, de l’agriculture, le secteur de la foi (églises)…
  • Les nationaux quant à eux gèrent la consommation. Quelques-uns se lancent dans l’immobilier à petite échelle (location de maison, studio, chambre) et dans les prêts par intérêt.

Il est vrai que depuis 2010 au Gabon, de plus en plus de jeunes se lancent dans l’entrepreneuriat numérique en particulier la vente en ligne, mais cela n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière, encore exploités par le phénomènes des incubateurs et des coachs en entrepreneuriat. A cela s’ajoute, le système scolaire non adapté et des impôts et taxes, défavorables à une véritable croissance de l’entrepreneuriat.

Les 5 grandes idées de business lorsqu’on est fonctionnaire en Afrique

Si vous êtes fonctionnaire de l’Etat en Afrique, vous avez très peu de chance de devenir riche, à moins que vous deveniez entrepreneur.

Généralement, le fonctionnaire africain est un esclave qui travaille pour la consommation. L’Etat devient le prêteur sur gage et le fonctionnaire, le bien en garantie. Un prêt sur gage est un prêt fait contre le dépôt d’un bien en garantie ; le montant du prêt est proportionnel à la valeur du bien déposé. Généralement, tout leur salaire du fonctionnaire est hypothéqué dès la première semaine du mois: pour rembourser le crédit auprès de la banque, du propriétaire de la maison en location, du libanais,  du bar du quartier, pour payer les factures d’électricité, d’eau, de l’abonnement canal+, du forfait téléphonique et internet…

La seule façon pour fonctionnaire de devenir plus ou moins indépendant financièrement c’est d’épargner, de réduire ses dépenses mensuelles et d’investir dans:

  1. L’immobilier (construire et mettre en location des maisons, appartements, studios, chambres américaines, espace de co-working, etc);
  2. Se réunir en collectivité pour investir dans l’éducation et la santé (fonder une école primaire, secondaire ou universitaires, une clinique, un hôpital…);
  3. La restauration (lancer un petit restaurant de quartier);
  4. Les débits de boisson (ouvrir un bar);
  5. Se lancer dans l’agriculture (cultiver et distribuer au marché, chez les revendeurs).

Les 5 grandes idées de business lorsqu’on est étudiant en Afrique

Vous êtes certainement d’accord avec moi lorsque dit que l’école actuelle ne sert plus vraiment à grand chose. On nous enseigne, la philosophie, l’histoire, la géographie, les mathématiques, la physique, la chimie, etc. C’est bien tout cela. Mais combien d’entreprise recrutent dans ces disciplines? Les élèvent et les étudiants s’intéressent aux mathématiques, physiques, etc, mais combien de nationaux sortent chaque années enseignants dans ces disciplines? Combien sont recrutés dans les entreprises industrielles?

Les seules disciplines qui garantissent de l’emploi et favorisent l’auto-entrepreneuriat aujourd’hui sont: les langues, les disciplines artistiques (combinées), et le numérique, qui, malheureusement, ne fait pas partir des disciplines scolaires et universitaires (établissements publics).

On devrait étudier l’entrepreneuriat et ses mécanismes dès le lycées. Et les étudiants devraient être encourager à s’y lancer dès leurs années universitaires. Aussi, les 5 idées de business que peut lancer un étudiant en Afrique avec sa bourse sont:

  1. Créer une agence d’organisation de mariage ou de location de matériel pour cérémonie (sono, chaises, tables, couverts, déco, etc;
  2. Créer une petites agences de photographes (achetez deux ou trois appareils photo professionnels et couvrir des cérémonies de mariages, spectacles, baptême, etc;
  3. Lancer sa petite agences de design (création de site web, blog, logo, carte de visite, affiche, etc);
  4. Créer une petit services de nettoyage (créer une petite association de jeunes, se cotiser pour acheter deux ou trois débroussailleuses, des cisailles,  etc, et prospecter pour trouver des abonnées. Il y toujours un propriétaire qui a besoin de tondre son gazon…
  5. Dans les zones rurales, l’agriculture (avec un petit bout de terre, on peut cultiver la tomate, l’aubergine et autres légumes et mettre en place un réseaux d’abonnés clients pour la distribution).

Les 5 grandes idées de business lorsqu’on est une femme en Afrique

Les femmes ont plus d’opportunités que les hommes dans le monde du travail. Je sais que je que je dit peu vous paraître insensé, mais lorsque vous y réfléchissez un peu, vous comprendrez pourquoi. Bien qu’elles aient plus de chance d’être embaucher que les hommes, elles sont aussi plus de chance de réussir dans le business. Aujourd’hui par exemple, avec la digitalisation des métiers, beaucoup d’idées de business feraient d’une jeune femme en Afrique, l’une des plus dépendante de la planète notamment:

  1. la vente en ligne sur Facebook (vente de mèche, perruque, tissage, chaussures, produits pour bébé, etc),
  2. lancer son petit salon de coiffure du quartier, seule ou avec des amies;
  3. Lancer un services de lavage/repassage à domicile;

Important: peu importe l’activité que vous pouvez choisir, n’oubliez jamais que votre objectif c’est l’agrandissement et l’expansion. L’objectif c’est faire du business. Si c’est dans l’immobilier, votre première maison doit vous permettre d’en construire une autre, puis un autre… Si c’est un salon de coiffure du quartier, votre expérience doit vous permettre d’attirer la clientèle, agrandir votre espace, recruter d’autres coiffeurs/coiffeuses, ouvrir d’autres salons ailleurs…

Comme vous pouvez aisément le constaté, je ne vous ai pas fais une liste d’idées de business inaccessibles dans l’immédiat. Contrairement à d’autres sites web qui traitent du même sujet, et qui vous font une liste d’idées généralement dans le numérique, alors qu’on sait qu’en Afrique, le numérique n’est pas donné à à tout le monde, j’ai simplement listé les idées incontournables, qui marchent à tous les coups et qui seront toujours d’actualité.

 

2 réflexions sur “13 grandes idées de business en Afrique Centrale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *