Quel rôle joue de la musique d’aujourd’hui dans la conscience des nouvelles générations? Pourquoi cette musique ne parle-elle plus à la conscience humaine?

Lorsqu’avant la musique adoucissait les mœurs et jouaient véritablement son rôle d’épurateur des âmes, aujourd’hui elle devient le canal que l’homme utilise plus détruire les consciences et les mentalités. Elle devient aussi bien une musique de débauche internationale qu’une musique de perversion sociologique, psychologique et religieuse. C’est la propagande de tout ce qui est contraire à la morale et à l’éthique.

En Afrique par exemple, il faut un temps au la musique était assimilée aux fables: elle racontait des histoires dans le but de conscientiser, et d’éduquer les masses. En Côte d’Ivoire, le Zouglou était en quelque sorte un sketch en musique qui avait pour fonction: l’humour, la mise en garde contre les problèmes interpersonnels et qui racontait le vécu des gens de la société africaine. Bien auparavant encore, la musique accompagnait tout type de cérémonie, de manifestations traditionnelles, les contes, le soir autour du feu, etc.

Un peu plus tard, avec l’avènement du rap, pour parler de la musique chez les jeunes, que ce soit au USA, en France ou en Afrique et notamment au Gabon, ce type de musique fut plus engagée, peignant les maux de la société et proclamant l’amour.

Bref, en ce temps, les papas et les mamans avaient un œil sévère sur leur progéniture, l’état, veillait sur l’éducation populaire, le sexe et la drogue étaient strictement tabou et les élèves s’intéressaient plus à la première place en classe qu’à la délinquance.

Aujourdhui, le coupé-décalé a remplacer le zouglou, Pierre Claver Zeng et Makjoss se sont fait remplacé par les jeunes qui chantent la au nom du cobolo. Qu’est qu’on chante aujourd’hui au Gabon? Rien! La musique gabonaise (celle des jeunes) est devenu une musique barbare! On ne comprend rien! On insulte la femme (qui n’hésite pas à danser un rythme des injures), on chante à la gloire des produits stupéfiants, la grossièreté devient norme! La musique américaine et française est devenu un instrument au service du sexe, de la drogue, du crime organisé et du satanisme.

La musique du sexe

Florida, musique glorifiant le sexeQui ne peut pas penser à un clip vidéo où des femmes nues ou à moitié nues apparaissent? Vous avez probablement déjà en tête trois ou quatre artistes dont les clips correspondent à cette description, ou trois ou quatre artistes qui montrent leur propre corps dans plus d’un de leurs plus grands succès. Au cours des dernières années, il y a eu une vaste discussion sur l’objectification des femmes dans l’industrie de la musique. Cependant, de nombreuses artistes féminines revendiquent également à travers leurs vidéos musicales le droit de posséder leur corps. Les deux possibilités représentent une réalité très différente, mais personne ne peut nier que dans l’industrie de la musique, le sexe se vend.

Cependant, les femmes nues, qui exploitent leur sexualité n’apparaissent pas seulement dans les vidéos musicales des artistes masculins, mais aussi dans de nombreuses vidéos musicales populaires de nombreuses artistes féminines célèbres. La différence est que ces derniers prétendent qu’ils le font comme un moyen de s’autonomiser. Elles dansent d’une manière très provocante et se touchent même comme on le voit dans ‘Anaconda’ de Nicki Minaj ou ‘Pour it up’ de Rihanna par exemple. Beaucoup d’autres chanteurs montrent leur corps sans aucune sorte d’embarras dans leurs vidéos. Qui ne se souvient pas de la vidéo de “Wrecking Ball” de Miley Cyrus ou de “Partition” de Beyoncé? Alors que Miley apparaît complètement nue au sommet d’une grosse boule de métal, Beyonce apparaît dans les différentes scènes ne portant rien sauf des robes brillantes ou des sous-vêtements vraiment sexy. Ils bougent tous les deux d’une manière très provocante et exploitent leur sexualité pendant toute la vidéo.

Ce type de vidéo a un seul but, déclencher chez celui que le regarde, l’envie d’expérimenter la sexualité et de découvrir un peu plus en en réalité ce que fait que de toucher en vrai une femme (chez les jeunes garçons), et de se faire désirer (chez les filles). Tout cela engendre une véritable délinquance sexuelle dans la nouvelle génération.

La musque pour encourager la consommation des stupéfiants

La musique et la drogue

Il ne fait aucun doute que la musique populaire glorifie l’usage de drogues. De Miley Cyrus à Madonna, les artistes populaires semblent avoir une obsession pour la drogue de rue connue sous le nom de “Molly”. Cette drogue est décrite dans plus de paroles de chansons que nous pouvons compter.

La musique rap est connue pour ses références sur la marijuana et le trafic de drogue. Et, de façon quelque peu surprenante, la musique country mentionne les drogues plus que la musique dans tout autre genre.

Il ne fait aucun doute que tous les genres de musique populaire glorifient l’abus de drogues

Si les mentions de drogues augmentaient au même rythme que l’abus de drogues, nous aurions des raisons de croire que la musique est derrière notre problème de toxicomanie.

La réponse est qu’il y a certainement plus de mentions de drogues dans la musique populaire que dans les décennies précédentes. Les enregistrements contenant des paroles sur les drogues représentent maintenant 5 à 6% de tous les enregistrements produits. En 1980, ce chiffre était plus proche de 1%.

La musique pour glorifier Lucifer

La musique et l'occultisme, le satanisme

Ci-contre, une jaquette du disque du sataniste Kanye West. Vous pouvez y voir: une croix à l’envers, une femme avec une langue de serpent, remarquez du titre le l’album, la ressemblance avec le nom de Jésus “yeezus”, une Couronne d’épine sur la tête de West (blasphème), et à gauche de Kayne West il y a le diable (un homme habillé en noir avec une main rouge), Kanye West assis à la droite de son père.

Ce type de symbolisme est récurrents dans la musique américaine actuelle. Les jeunes d’aujourd’hui son plus fasciné par le morbide, par tout ce qui relève de l’occultisme que par tout ce qui peut vivifier l’âme humaine positivement. D’ailleurs, qui de mieux pour faire la propagande du satanisme dans la musique, le cinéma, la mode, que les icônes mondiales des ses différents genres? Jay-y, la superstar de la musique US a déclaré que seul Lucifer est le vrai dieu, devant un très grand nombre d’adorateurs.

Il n’y pas pas un seul endroit dans le monde réel ou spirituel où la musique n’existe pas. Et si vous ne croyez pas en son son pouvoir, ceux qui y  croient continueront à vous manipuler à travers elle. Toutes les musiques ne sont pas bonnes à écouter, et tous les vidéoclips ne sont pas bons à regarder. Tout cela pour dire que: La fin est proche!

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

Envoyez-nous un message rapide. Si concernant un article du site, veuillez commenter directement sur la page cible.

Sending

©2018 BantoozoneCommunauté | Conditions Générales | Mentions Légales | Édité par Xeta-Digital Corp.

Non, ne copiez pas svp, j\'ai travaillé dur pour ça!

Se connecter avec vos coordonnées

Forgot your details?