Le masque Emboli (Gabon): analyse poétique de l’objet.

Ce masque architectural du peuple Kota (GABON), est un objet anthropomorphe dont le décor pictural est représenté par les trois couleurs traditionnelles (noir, blanc, rouge) du Gabon.

 

Il faut remarquer que ces trois symboles, représentant le diurne et le nocturne n’ont pas été appliqués par hasard. Ils sont la symbolique d’une identité propre à la culture gabonaise, en particulier celle des Kota.

Qu’est-ce qui fait que l’Emboli, comme la majorité des masques traditionnels, soit un objet sacré?

Masque EmboliPour répondre à cette interrogation, intéressons-nous aux mythes et légendes de la société traditionnelle gabonaise.

En effet, dans cette société, on raconte des histoires allégoriques et métaphoriques où les héros sont des éléments de la nature comme les animaux. Il n’est pas rare que l’on prenne comme personnage de ces histoires, des panthères ou des gorilles. Dans le cas de l’Emboli, on retrouve ces mêmes signes représentatifs de la panthère et du gorille qui sont tout deux, des éléments de la forêt. Si la panthère est le symbole de l’agilité, le gorille quant à lui symbolise la bienveillance, comme on peut le constater dans un conte traditionnel relatant l’histoire d’un gorille s’occupant maternellement d’un bébé, pendant que la mère s’occupe du défrichage de son champ.

Mais dans cette tension entre le diurne et le nocturne, caractérisés par les symboles catamorphe et nictomorphe, un autre symbole dit tériomorphe (représenté par la couleur rouge), on a comme un sacré qui s’ajoute puis que le rouge étant la couleur du feu cosmique. L’Emboli est donc un masque sacré, un poème visuel qui renferme toute une mythologie basée sur l’aspect animalier(légendes et conte qui mettent en relief des animaux).

Pour reprendre les propos du Docteur Charles P. ASSEMBE ELA de L’Ecole Normale Supérieure de Libreville (GABON): “N’boto n’a Emboli” ou la “charge sacrée” pose, à l’instar du Ngil, du Pazoku, du Kidumu, de l’Okoukwè ou du Mbudi, la question de la structure du sacré dans le rite traditionnel et sa dimension éthique: l’éducation à la personne”.

A lire aussi dans la même rubrique:

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

Envoyez-nous un message rapide. Si concernant un article du site, veuillez commenter directement sur la page cible.

Sending

©2017 BantoozoneCommunauté | Conditions Générales | Mentions Légales | Édité par Xeta-Digital Corp.

Se connecter avec vos coordonnées

Forgot your details?