Gucci organise un défilé de mode satanique dans une pièce ressemblant un une salle d’opération.

La présentation Automne / Hiver 2018 de Gucci était sans doute le spectacle (défilé de mode) le plus bizarre de ce mois de février dans le monde de la mode – avec le sol couvert de pop-corn de Calvin Klein, un robot Transformers  de chez Philipp Plein et Cheetos comme accessoires de chez Chromat.

Le directeur de la création, Alessandro Michele, semblait viser un maximum de curiosité lors du salon qui s’est tenu mercredi au Gucci Hub à Milan.

Du décor (une salle d’opération avec des plafonds lumineux et des tables d’opération) aux accessoires (incluant des dragons, des têtes coupées et des masques inspirés de la lutte mexicaine), il n’y avait rien qui n’augmentait sourcils à la présentation sérieusement étrange.

L’ambiance très sinistre de la salle

Dès le début, ceux qui avaient pris place dans la salle avaient le terrible pressentiment que quelque chose d’anormale devait se passer: il y avait des sacs qui semblaient contenir des déchets médicaux; des minuteries oranges donnaient des avertissements avec des détails du spectacle.

Lorsque les invités arrivaient, ils étaient assis dans ce qui ressemblait à une salle d’opération. Les murs avaient été peints d’un vert d’hôpital, et même les chaises avaient été confectionnées  pour ressembler à celles utilisées dans les salles d’attente. Des tables d’opération ont été placées de part et d’autre de  la piste, avec des lumières de LED suspendues au-dessus de la tête.Gucci: la marque de Satan

Mais si les éditeurs de mode s’inquiétaient d’une chirurgie macabre, leurs esprits se sont vite calmés lorsque les mannequins sont sortis, manoeuvrant autour des tables et les ignorant tout simplement.

Cependant, il y avait encore beaucoup de confusion. Le premier modèle à sortir était vêtu d’un costume masculin, arborant inexplicablement le logo des Yankees de New York. Pourquoi? Là est toute la question!

Un défilé de mode à connotation satanique

Gucci, la marque italienne de mode et de maroquinerie de luxe, a été fondée par Guccio Gucci à Florence en 1921. En 2003, 60% des actions de la société ont été achetées par la holding française Kering . La connotation de ce défilé de mode montre clairement que Gucci a embrassé le satanisme comme l’avait déjà fait quelque semaines avant un autre styliste sataniste à Londres.

Gucci, la mode et Lucifer

Dans ce défilé de mode, les modèles portaient, pour la plus part des tenues bizarres. Mais plus bizarre encore étaient ceux qui portaient en plus des tenues, des accessoires qui n’avaient rien à voir avec la mode, des accessoires détachés ou directement incorporés:

  • des masques faciaux.
  • des cornes sur leurs têtes.
  • des maquettes de leurs têtes coupées,
  • des serpents et des dragons;
  • des représentations de diables;
  • des paroles à la gloire du satanisme
  • etc.

Le satanisme financé par la jeunesse du monde

Quand je pense à tous ces jeunes, surtout les femmes, qui se battent pour avoir un Gucci sur le corps, dans les bras, je sais d’où provient le financement du satanisme dans le mode. Et je me rend compte qu’en fait, la marque de la bête dont parle la bille peut aussi être inconsciemment dépendant de ces choses du monde des illuminati. Et si porter du Gucci était au finale, accepter de porter la marque de la bête et accepter inconsciemment que Lucifer est son maître ?

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

Envoyez-nous un message rapide. Si concernant un article du site, veuillez commenter directement sur la page cible.

Sending

©2018 BantoozoneCommunauté | Conditions Générales | Mentions Légales | Édité par Xeta-Digital Corp.

Non, ne copiez pas svp, j\'ai travaillé dur pour ça!

Se connecter avec vos coordonnées

Forgot your details?