Les masques du Gabon et la symbolique des couleurs.

Quelles sont les couleurs traditionnelles que l’on retrouve le plus souvent sur les masques du Gabon et qu’est-ce qu’elles représentent dans l’imaginaire locale?

Les éléments symboliques des masques du Gabon.

Masques du GabonParmi les différents éléments qui composent une bonne partie des masques gabonais, on trouve entre autre les fibres de raphia, qui symbolisent des esprits toujours en mouvement et se déplaçant dans l’air, dans le vent, leur capacité de se mouvoir entre les éléments. N’est-ce pas là le propre même des esprits? Le kaolin (blanc, rouge et noir) pour symboliser les caractères, si non les attributs, ou le rôle des masques sous un plan mystico-spirituel et initiatique. Il n’est pas rare de voir aussi sur certains masques du Gabon, de petits morceaux de miroir, souvent encastrés au milieu du front, représente le troisième œil, une espèce de panoptique qui permet aux masques (à leurs entités) de voir le moi intérieur des hommes et leurs désirs, peines, vices, forfaitures et comportements bestiaux les plus enfuis.

Pour parler un peu plus du kaolin, le blanc, dans les sociétés traditionnelles du Gabon, est généralement associée à la mort, à tout ce qui concerne l’au-delà. C’est pourquoi, les “indigènes” gabonais de l’époques colonial, assimilaient l’homme blanc à un fantôme. C’est la couleur (en chromatologie, le blanc et le noir ne sont pas considérés comme des couleurs, ce sont des non-couleurs) de la première phase dans les rites initiatiques, celle de la mort et de la lutte contre la mort, car elle sert aussi à éloigner la mort. Le blanc du kaolin est la couleur des jeunes circoncis. C’est pour montrer qu’ils sont désormais et momentanément hors du corps social qu’il s’en induisent le visage, et parfois tout le corps

Le noir quant à lui, symbolise l’épreuve, la souffrance et le mystère (au commencement était…?. Si le sens commun, véhiculé par la pensée occidentale, considère le noir comme étant une couleur de deuil, associé aux ténèbres, ce n’est généralement pas le cas dans les sociétés traditionnelles africaines. En effet, dans toutes pensées symboliques, la mort précède la vie, le noir précède le blanc. Pourquoi les véhicules officielles, les prêtres, la représentation des grandes déesses de la fertilité, les toges des magistrats et des universitaires… sont-il toujours noirs? Le noir est le ventre du monde, dans lequel l’obscurité gestatrice, les grandes ténèbres opèrent pour engendrer la troisième couleur traditionnelle gabonais, le rouge, symbole de la force vitale.

Quelques masques du Gabon.

Cliquez sur un image pour faire défiler.

Petite précision avant de mettre fin à cet article: comme le mvet (conteur, épopée et instrument), les masques du Gabon peuvent être en une pièce (sculpture de bois) ou en plusieurs pièces ( rite, apparats et sculpture).

 J’espère que ce sujet sur les masques du Gabon vous a apporté quelques éclaircissements sur la culture gabonaise.

Vous pouvez laisser des commentaires sur l’article, ou sur certains masques directement dans la diapo. Suivez Bantoozone sur les réseaux sociaux ou inscrivez-vous pour agrandir le premier réseau social gabonais.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

Envoyez-nous un message rapide. Si concernant un article du site, veuillez commenter directement sur la page cible.

Sending

©2017 BantoozoneCommunauté | Conditions Générales | Mentions Légales | Édité par Xeta-Digital Corp.

error: Contenu Protégé !!

Se connecter avec vos coordonnées

Forgot your details?