En parlant de la symbolique du masque funéraire Galwa Okukwe (Okoukwe) ou Okuyi (Okouyi).

Le masque Okukwe (Okoukwe) du GabonLe masque Okukwe, comme la majorité des masques galoa (une ethnie du Gabon, du groupe Omyenè, localisée dans la région de Lambaréné,  en aval du fleuve Ogooué) sont généralement rond et en bois polychrome (rouge, noir et blanc).

Compsition du masque Okukwe.

Comme le Mvett, le masque Okukwe est un tout.  Le masque est la forme stylisée du visage ou du corps, voir les deux dans le cas de certains masques gabonais à l’exemple du masque Okukwe. Il peut aussi bien représenter un homme qu’un animal ou même un être anthropomorphe et ayant une fonction rituelle. L’Okukwe est un masque qui cache son porteur en entier. Il s’agit d’un masque de bois polychrome rouge noir et blanc et un apparat corporel fait de fils de raphia et tissu de raphia faisant office de coiffure (foulard). On peut aussi constater la couronne (en raphia) du menton, servant de barbe et un morceau de miroir sur le front. L’Okukwe c’est donc, le masque, le récit ancestral et la cérémonie rituelle.

La mystique de l’Okoukwe (Okuyi).

Même si le rituelle de l’Okukwe peut se passer en pleine journée, c’est d’abord une cérémonie et un masque funéraire, et qui se produit donc lors de décès. Les couleurs sont là pour le confirmer.

En effet, contrairement à la vision Occidentale qui définie le blanc comme couleur symbolisant, la pureté, l’innocence, la virginité, le mariage, etc,  cette couleur est plutôt, dans la plupart des traditions africaines et notamment au Gabon, celle de la mort, du deuil et de l’absence. Les blancs (les colons), lorsqu’ils débarquaient sur les côtes gabonaises, ceux ci étaient assimilés au fantômes par les autochtones. Le blanc est donc une couleur funéraire. Le noir quant à lui est certainement la couleur des ténebres primordiales et du mystère, car tout ce qui tourne autour des cérémonies traditionnelles africaines revêt un caractère mystérieux. Ces cérémonies sont en quelques sorte une communication religieuse et mystique entre les dieux (représentés visiblement par le masque) et les hommes, entre le diurne et le nocturne. Le rituel de l’Okuyi, comme beaucoup d’autres rites traditionnels gabonais, est caractérisé par une multitude d’interdits, ce que l’on peut assimiler à la couleur rouge, qui symbolise aussi la vie. Dernier élément et non des moindre, le morceau de miroir placé juste sur le front du masque. Ce dernier représente la clairvoyance et la capacité que les dieux ont de voir aussi bien la vie des hommes que celle de l’au-delà.

Finalement, on pourrait dire que pendant la cérémonie de l’Okukwé, le défunt participe lui aussi à ses propres funérailles.

Si vous avez des éléments complémentaires concernant le symbolique du masque Okukwe, vous pouvez les ajouter comme commentaire.

Lire aussi: Plastique et esthétique du masque Kwele.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

Envoyez-nous un message rapide. Si concernant un article du site, veuillez commenter directement sur la page cible.

Sending

©2017 BantoozoneCommunauté | Conditions Générales | Mentions Légales | Édité par Xeta-Digital Corp.

Se connecter avec vos coordonnées

Forgot your details?