Voici une histoire sur le drapeau et les armoiries du Gabon, tels qu’ils ont été institués avant et après les indépendances.

Les armoiries du GabonDéjà, le Gabon est un pays de 267,667 km² situé en Afrique centrale (Afrique équatoriale) et est ainsi traversé par l’équateur. Il est frontalier à la Guinée Equatoriale, au Cameroun , et à la République du Congo. Toute sa côte Ouest est baignée par l’océan atlantique.

Le nom “Gabon” vient des premiers navigateurs commerçants portugais qui abordèrent ses côtes au VXe siècle. Après avoir remarqué que le contour de l’Estuaire de la rive du Komo sur la côte, au niveau de l’actuelle capitale politique Libreville (devenu à cette époque un entrepôt d’esclaves), ressemblait curieusement à une sorte de manteau, il lui donnèrent le nom de Gabão, en référence au manteau “Caban” en portugais. Les portugais furent suivis un siècle plus tard par les hollandais, les britanniques et les français en dernier. Les français s’imposèrent finalement et occupèrent le Gabon progressivement à partir du milieu de XIXe siècle. Le Gabon accéda à l’indépendance en 1960, après avoir été pendant un certain temps une colonie française.

Le drapeau gabonais avant les indépendances.

Les armoiries du GabonLe Gabon devient une république autonome en 1958 et contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, bien avant les indépendances, le Gabon a eu un premier drapeau, un drapeau transitoire puisqu’il se situe entre 1959 et 1960 . Mais il ne s’agissait pas d’un drapeau souverain, dans le mesure ou celui-ci n’était encore qu’une colonie française, dont sous la domination de la France. Il s’agit alors plus d’un “drapeau colonial gabonais” ou d’un “drapeau franco-gabonais”, puis que en plus des trois couleurs nationales, il y avait aussi, à droite du drapeau global, le drapeau du colon. Il s’agit donc là du drapeau de la période de préparation de l’indépendance du pays.

Le drapeau gabonais d’aujourd’hui a été finalement adopté à la prise de l’indépendance en 1960. La référence au colonisateur a été retirée pour ne garder que les trois bandes horizontales: le vert, le jaune et le bleu. Le vert pour la forêt et les ressources naturelles du pays, le jaune pour

Les armoiries du Gabon.

Les armoiries de la République gabonaise: le blason La paternité des armoiries du Gabon est attribué à Louis Mühlemann, un héraldiste et vexilologue suisse, qui fut aussi les père des armoiries du de la République du Congo.

Les armoiries du Gabon ont été adoptées trois ans après l’indépendance, précisément le 15 juillet 1963. Le blason de la République gabonaise est représenté par: un écu central de forme triangulaire où apparaît une nef battant pavillon noir et navigant sur la mer d’azur en direction d’un avenir meilleur, symbole de la nation gabonaise; les écus d’or (cercles jaunes) représentent les richesses minières du Gabon; l’arbre (un okoumé) montre l’importance des richesses forestières du pays; les deux panthères symbolisent la valeur et la vigilance de son Président chargé de protéger le Gabon, mais aussi le regard vigilant son son peuple. La couleur noire elle-même symbolisant l’Afrique, quant au sinople (vert) celui-ci représente la forêt gabonaise. Les deux banderoles: la première, autour du tronc et en-dessous du feuillage porte une inscription en latin et en capital de sable “UNITI PROGREDEIMUR” signifie “Unis, nous allons de l’avant” La dernière banderole, d’azur,au pied de l’arbre porte la devise de la République ” Union-Travail-Justice ” inscrite en lettres d’or.

La devise de la République.

  • Union: il s’agit de l’union de tout le peuple gabonais, l’union de tous les gabonais en un seul homme dans le but de construire un pays fort;
  • Travail: pour la réussite et le progrès du Gabon, chaque individu doit travailler pour le bien-être de tous;
  • Justice: la justice protège tous les gabonais et assure la sécurité et le maintien de la paix et de l’ordre national.

Les armoiries de la République gabonaise: critique sur leurs éléments symboliques.

Ce qui précède est la l’expression de la version officielle du symbolismes des armoiries de la République gabonaise telles qu’elles sont été instituées dès le début des indépendances. Mais en parcourant l’histoire du Gabon et les événements qui se sont enchaînés d’années en années, pourrait dresser la symboliques des ces armories sous une autre perspectives plus réaliste et plus descriptives de la nation Gabon. Questionnons-nous sans apporter de réponses. Laissons au lecteurs le soin d’y répondre.

Pour cette critique, utilisons certains éléments décrits plus haut. Sur le Blason de la République, on peut voir “un navire battant pavillon noir et navigant en direction d’un avenir meilleur” Apparemment, le navire n’accostera jamais et le gabonais ne trouvera jamais la terre promise (l’avenir meilleur); à moins qu’on redessine le blason en y figurant un niveau en quai? Ne nous trompons pas! Si l’équipage dort, chaque matelot dans sont coin avec un morceau de poulet dans la bouche, pendant que le capitaine et son second s’empressent de charger la cargaison dans une barque aussi creuse et profonde que La fosse de Mariannes, le bateau n’accostera jamais!

Les armoiries du Gabon: le seauxMême le seaux de la République gabonaise, représentant la “Maternité Allaitante” nous enseigne que la mère représente la République donc l’Etat gabonais qui nous son gosse “depuis des années”. Mais combien de temps devrait-elle encore nous nourrir? Combien de temps encore resterons-nous des enfants? La mère serait-elle trop maternelle au point de ne pas nous laisser grandir? Elle nous nourrit certes, mais on croirait qu’il n’y a plus assez de lait dans son sein. Et si effectivement elle nourrissait un enfant, reste se demander si elle nourrit le bon enfant, l’enfant gabonais?

C’est un tas de questions que l’on pourrait se poser vu la situation politique, économique, scolaire et universitaire, judiciaire et mentale de la société gabonaise.

Le but de cet article était de permettre à la population bantu de Gabon de se réapproprier les fondements symboliques et historiques du pays, à travers les armoiries du Gabon et de s’interroger sur leurs significations de nos jours.

Nous rappelons que ce site n’est pas une vitrine politique, mais culturelle et scientifique. Nous vous prions donc de vous abstenir de tout commentaire à connotation politique sur ce site.

Laissez vos commentaires si vous souhaitez réagir à ce poste.

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS

Envoyez-nous un message rapide. Si concernant un article du site, veuillez commenter directement sur la page cible.

Sending

©2017 BantoozoneCommunauté | Conditions Générales | Mentions Légales | Édité par Xeta-Digital Corp.

Se connecter avec vos coordonnées

Forgot your details?